Dernière mise à jour : 23/03/03

INS.gif (3616 octets)

MV.gif (3080 octets)

Pouf, à l'accueil !

Ah, le petit vin blanc...

Début

Les S.D.F. sont décidément à la mode, surtout lorsqu’ils meurent de manière étrange : de Jeannot Chasselat, un clochard des Halles, il ne reste plus que les jambes et de vieux mocassins. Et devinez qui va s’emparer du fait divers avant Infos du Monde : le contact des joueurs ! La mission commence par une descente glauque dans le quotidien des sans-logis du célèbre quartier où nos PJ croiseront probablement ceux d’en face (flics ou association caritative pour INS; dealers ou petits truands pour MV). Après maintes péripéties, les PJ vont trouver l’arme du crime : une bouteille de Château Pourceaugnac, un vin millésimé bordelais, achetée chez Leader Price.

Milieu

Les joueurs se rendent chez le producteur de cette cuvée spéciale : le comte Octante de Pourceaugnac. Atteint d’une maladie incurable qui accélère son vieillissement, il se console en s’adonnant à sa seule passion : l’œnologie (l'étude de la vigne et des vins). D’ailleurs son domaine bordelais lui procure des revenus substanciels vu la renommée de son cru vedette.

S’ils s’intéressent un tant soit peu à la viticulture et s’ils montrent une éducation sans faille (le maître des lieux reste très attaché à la tradition), ils se verront peut-être proposer un poste de sommelier ou d’intendant. Par contre un manque singulier de politesse ou de discrétion leur sera fatal : d’abord on les priera pôliment de quitter la région, puis quelques morts-vivants tout droits sortis du folklore local leur feront comprendre qu’ils sont pas les bienvenus.

Fin

La clé de l’énigme est détenue par la maîtresse du comte, Maribelle Dejour, sa sémillante infirmière. Ex-disciple d’Haagenti, elle s’est épris de cet homme passioné et bon-vivant car se sachant condamné. Elle a aménagé un petit laboratoire secret dans le gigantesque cellier du château où elle a tenté la synthèse chimique de la protéine capable de guérir Octante, protéine qu’elle a ensuite injectée dans une bouteille offerte parmi d’autres aux Restos du Cœur. Malheureusement, un fonctionnaire corrompu par le Malin (un démon de Mammon, quoi) a détourné la livraison et Maribelle ne se doute pas que sa formule a obtenu le succès que l’on sait.

Confrontée à des espions, elle paniquera vite, consciente du caractère sulfureusement déplacé de son initiative. Si ses compagnons cadavériques échouent dans leur noble tâche, elle ne cherchera pas le compromis (comme dit Morax : "Un  bon démon qui a pu fuir ne connaît pas de repentir") : Baron des mets sataniques, elle vendra chèrement sa peau en séparant si possible les PJ et tirera parti de son esprit macchiavélique pour les piéger dans des endroits incongrus. Poussée jusque dans ses derniers retranchements, elle finira en beauté par une invocation de son supérieur (avis aux amateurs : les fringales d’Haagenti sont gargantuesques).

Les PNJ

Maribelle Dejour

Démon renégat d’Haagenti, grade 3, 26PP.

Talents : Biochimie 3, Œnologie 1, Tactique 2, Esquive 2, Corps à corps 2, Médecine 2.

Octante de Pourceaugnac

Fo Vo Pe Ag Pr Ap
1 3 2 1 1 1

Talents : Œnologie 3, Discussion 3, Savoir-faire 1.

Morts-vivants bordelais


© R.P. Gimenez 1999-2000

Devil inside  

  Adeste Fideles

Haut de page